thinking out loud

Just another WordPress.com site

Vive le Skol libre!

leave a comment »

un petit papier
à imprimer ou non,
à découper ou non,
à distribuer ou non
en tout cas petit signe envoyé
clin d’oeil…
manière d’être avec vous, sans y être dixit Painterman

vive le sKol libre !

l’avion de la furtivité

Advertisements

Written by outsiderfromwithin

February 17, 2012 at 1:55 pm

Posted in Uncategorized

Le rapport de la commissaire :: Curator’s report

leave a comment »

PART B1 – ACTIVITY REPORT

Written by outsiderfromwithin

February 17, 2012 at 1:49 pm

Posted in Uncategorized

orange

with one comment

Un jour d’avril nous avons dispersé des oranges sur le sol de montréal. La curator et artiste karen m’a dit : “c’est ma réponse à ton travail (pinxit) “, Sait-elle qu’en france, l’expression “je t’offrirai des oranges”, veut dire en argot : je viendrai te voir en prison. cette expression existe-t-elle aussi en anglais ?

Written by paintermanpinxit

June 1, 2011 at 1:20 pm

Posted in Uncategorized

une action à montréal

with one comment

je n’ai pas publié d’article depuis mon séjour à montréal.
il est temps de couvrir ce retard.

Action non visible, non cachée
réalisée à Montréal entre le 9 et 15 avril, 2011.

Montréal était en période électorale. Le canada renouvelait ses gouverneurs fédéraux. La ville était parsemée d’incompréhensible panonceaux politique à l’héraldique inédite pour moi (orange et vert ; bleu et gris…) des slogans vagues. La ville était ponctuée de visages imprimés m’adressant des messages aux référents abscons. Une chance. Quatre d’entre eux jalonnaient avec plus de persistance ma dérive : élisez moi ; parlons Qc ; travaillons ensemble ; here for canada. Moi aussi je n’avais rien à dire d’autre : je suis là – content d’être là – que peut-on faire au Canada et nulle part ailleurs ? Je reprenais ces slogans les gravaient dans de la pâte de couleur que je dispersais dans la ville. Réaliser ces petites gravures de couleurs, c’était un peu comme faire mais gamme matinale, des pochades pour garder la main, ou comme semer des miettes qui ne permetteraient pas de retrouver mon chemin mais justifierais mes promenades. Peut-être peut-on encore les voir ?

• cathédrale Notre Dame, sur le dossier du banc de messe 304, près de la colonne polychrome : travaillons ensemble, gravé dans de la pâte rose et jaune.• place Emilie Gamelin, à l’angle du boulevard Maisonneuve et de la rue saint-Hubert, sur le plus proche arbre de la plaque dédié à la religieuse : élisez painterman, gravé dans de la pâte noire. • rue saint-Hubert près de l’autoroute Villeneuve, près du chantier du nouvel hôpital, sur un tronc d’arbre painterman, here for canada, gravé dans de la pâte sinople. • sur le saint -Laurent, cap aux meules, au niveau du restaurant des Terrasses bonsecours, sur un congère dérivant : painterman, here for canada, gravé dans de la pâte rouge. • sur une branche au sommet du Mont Royal : élisez painterman, gravé dans de la pâte bleue. • sur une barrière près du pont Jacques Cartier à la hauteur du 2143 rue Notre-Dame, côté quai, vers le Lunapark, près d’un container vert décoré d’un CAPITAL peint en majuscule noire : travaillons ensemble, gravé dans de la pâte violette. • au 2033, bd. saint -Laurent sur une souche oublié sur le terrain vague près de la librairie anarchiste l’insoumise : parlons Qc, gravé dans de la pâte violette • au musée des Beaux-Arts de Montréal sous le banc placé devant la Crucifixion de Nicolas Poussin, visible face au tableau en prenant du recul : painterman, here for canada, gravé dans de la pâte blanche. • au 1001 Carré Dorchester, sur le tronc amputé d’une plante de la banque financière sun life, entre les colonnes à l’extrême gauche : travaillons ensemble, gravé dans de la pâte verte.

Written by paintermanpinxit

May 31, 2011 at 9:08 am

Posted in Uncategorized

histoire furtive

with 8 comments

j’aurais dû écrire cette histoire qu’on m’a racontée il y a quelques mois déjà. je l’ai presque oublié et je devrais essayer de l’écrire aujourd’hui. elle ne serait plus la même. elle serait encore plus à moi qu’elle ne l’était quand on me l’a offerte.

Written by Anne-Marie

April 24, 2011 at 6:33 pm

Posted in Uncategorized

Culture visuelle contemporaine à interpréter?

leave a comment »

<p><a href=”http://vimeo.com/21502084″>Latitude 53 Splash! – 01 April 2011</a> from <a href=”http://vimeo.com/user3101858″>Latitude 53</a> on <a href=”http://vimeo.com”>Vimeo</a&gt;.</p>

<p><a href=”http://vimeo.com/15494298″>Slight Haircut Latitude 53</a> from <a href=”http://vimeo.com/user3101858″>Latitude 53</a> on <a href=”http://vimeo.com”>Vimeo</a&gt;.</p>

Written by outsiderfromwithin

March 27, 2011 at 5:10 pm

Posted in Uncategorized

des conditions…

leave a comment »

Spencer’s curatorial statement claimed a space of self-determination within the institution; the space was awarded to the project Teasing the Furtive, with very few conditions. The conditions consisted mainly of managing and sticking to the project’s budget and beginning and end dates ; the budget was determined by the artist-organiser and the coordinator, on the basis of the needs of the project; objectives were fuzzy but stated in the project description sent to the funders.

Artists are remunerated on the assumption that, as artists, they will do something and document the gesture or action in one way or another, as documentation is an inherent part of furtive practice.

Furtivity, like any other form, requires certain conditions to thrive. In the context of an art institution, furtivity and critical thinking can be supported in a way that is mutually beneficial, both to the artist and the structure through autonomous, self-determined participation and sharing. Work is produced and then shared in the context of regular meetings, convened and facilitated by the artist-organizer (karen); the heterogeneous group of 11 artists might even reflect, on a micro scale, the composition of the centre’s active membership and how it can operate with minimal control, as long as values of trust and autonomy are shared. In the case of this year’s Teasing the Furtive, the structure consists of the following :

  • subsistance funding to support the facilitator, artist fees, meetings, some travel and lodging for outside artists;
  • an artist-organizer who likes people and who can manage a roving space for meetings (i.e. meetings are held in the artists’s homes and studios) at monthly intervals;
  • an artist-organizer who can also step away in favour of other voices and leaderships;
  • the right to not share, or disclose, but an understanding that people are interested in knowing about the individual’s furtive practice;
  • artists who work alone and who do not have ready-made communities of studio-mates;

Structures and modalities have an effect on creativity ; uplifting effects? energy sinking effects? liberating effects? I sincerely look forward to continuing this exploration of structures through new projects, including the Artivistic summer residency and publication project.

Documents of the work will be collected at some point and shared, in some form or another, as per individual expressions, evocations, symbols, representations, presentations.

Written by outsiderfromwithin

March 21, 2011 at 12:29 am

Posted in Uncategorized